Voyage en Bolivie (5)

Voyage en Bolivie (4)

UYUNI : un article ne suffit pas pour décrire ce monde étonnant. Ici, je ne donne qu’un aperçu. Mais j’espère qu’il donner envie aux futurs explorateurs. Il faut savoir toutefois que cette merveille est en danger : des rapaces humains sont prêts à le dilapider pour leurs intérêts.

Voyage en Bolivie (6)

VéroNico en Bolivie (18 Octobre 2018)
Uyuni = rencontre de la Planète Mars, du Far West et du désert le plus aride… (en attendant le Lac Salé, demain).
🛫 Nous avons décollé de La Paz dans la matinée avec une heure de retard.
– 50 s de décollage au lieu de 30 s : décoller à 4000 m, c’est long !
L’avion survole l’Altiplano, cet immense plateau à 4000 m d’altitude, sur des centaines de kilomètres. On voit les Andes au loin.
… Puis nous longeons l’immense Lac Salé, le « Salar de Uyuni », le plus vaste du Monde : 10500 km2. J’en reparlerai demain.
Paysages uniques là encore. Nous atterrissons vers 11h.
——-
Uyuni est une petite ville plate au milieu du désert, qui ressemble à une ville de pionniers. Quadrillage de rues poussiéreuses, balayées par un vent salé 🌬, maisons de briques, de terre, de pierre rouge, de sel. Altitude : 3650m…
—– Tout est rouge —–
La luminosité est effrayante 🌞 : les UV sont considérés comme extrêmes et très dangereux.
Il fait 20° le jour et -5° la nuit. Le Soleil est au zénith ! Peu d’ombre. L’air est sec, sec, sec…
– Nous trouvons un petit hôtel 🏨 confortable et pas cher. Puis un petit repas léger.
———-
Coup de bol, c’est le marché. Encore plus exotique, je crois, que La Paz ou Cochabamba. Véro filme des danseuses… On achète des gadgets, dont (enfin) un chapeau pour moi (obligatoire ici). Je ressemble à un cow boy… (??? Au milieu des indiens ???)…
– Nous nous promenons en ville sous cet étrange Soleil éblouissant, mais pas chaud.
🚂 Nous tombons par hasard sur un musée consacré aux trains qui ont parcouru la Bolivie, au temps des Mines.
🌃 Le soir, nous allons dans la nuit à quelques kilomètres d’Uyuni dans l’espoir de voir les étoiles et la Voie Lactée… Mais il y a trop de Lune 🌒 : RATÉ !!!
———-
Demain toute la journée au Lac Salé 😁


NicoVéro en Bolivie (19 Octobre 2018 – début)

UNE EXPÉRIENCE À VIVRE UNE FOIS DANS SA VIE et QUE JE SOUHAITE À CHACUN
Salar d’Uyuni, le plus grand Lac Salé du Monde, à 3660 m d’altitude. Journée qui ne manque ni de sel, ni de piquant ! 🏜
DÉSOLÉ, mais Facebook n’accorde que 30 photos. Je vais donc les répartir en plusieurs articles…
Nous partons à 9h en 4×4 Toyota, Véro, Daniel et moi. Notre guide s’appelle Luis.
🚂 Première étape : le cimetière des trains à Uyuni. Difficile d’expliquer pourquoi il y a ce cimetière ici, à Uyuni : mais je donnerai des explications à ceux qui le veulent…
Puis départ vers le Salar. Lamas et vigognes dans la campagne.
– On s’arrête à Colchani : Attrape touristes. Il faut bien que les gens vivent, me disent les compagnons pour justifier les achats de petits gadgets souvenir.
– Je me promène en ville et tombe sur un troupeau de lamas…
Et c’est l’entrée sur le Salar : impressionnant ! 🚙 Luis va rouler sur des dizaines de kilomètres, à 80 km/h, dans un paysage tout blanc.
La réverbération du Soleil 🌞 est effrayante, il n’est pas conseillé d’enlever ses lunettes.
Premier arrêt : un site de petits solfatares de gaz… effet des volcans autour du Lac salé. Curiosité 3 *.
Second arrêt : un hôtel de sel. Pas très intéressant. Le Dakar est passé là. Les drapeaux qui volent donnent une idée du vent permanent qui souffle ici…
Troisième arrêt : Luis creuse dans la croûte de sel. L’eau surgit… On peut saisir des petits cristaux de sel qu’on glisse dans nos sacs.
Arrêt suivant : CE QUE J’AI PRÉFÉRÉ. Mais ce sera pour le prochain article…

NicoVéro en Bolivie (19 Octobre 2018 – suite)
SALAR D’UYUNI (suite) : lumières et ombres
——–
Terrible accident près de là où nous étions à la même heure ! Mort d’un touriste suisse et son épouse gravement blessée.
– le 4×4 roulait trop vite et un pneu a éclaté sur le sol dur et salé…
– Affolement dans la famille d’Elva : Daniel et Véro ont la nationalité suisse ! La radio en a parlé. Nous, nous ne l’avons appris que le soir. Ce genre d’accident est fréquent sur le Lac Salé…
– Daniel avait bien pris garde de prendre un guide, Luis, âgé et sage.
———
Rappel : le Salar d’Uyuni : grand comme 2 départements français.
Le meilleur moment de cette exceptionnelle journée : Luis s’arrête, nous prépare une table et un repas… et nous mangeons, seuls, au milieu de cette immensité blanche ! Quinoa, poulets, légumes, fruits… Sublime instant d’éternité !
– Quelques voitures 🚙 passent au loin… Peut-être le 4×4 avec les Suisses ? 😧 L’accident a eu lieu à 14h30 !
Nous continuons la route vers Incahuasi, l’île aux cactus géants 🌵, à plus de 50 km des bords du Salar : salé et piquant, ai-je prévenu… Un chemin piétonnier circule dans ce paysage surprenant et isolé.
… Et pourtant, il y a de la vie : insectes, oiseaux 🐦 et même chinchillas 🐰 que Véro est parvenu à photographier !
– Il y a malheureusement un car plein de touristes allemands ! Et quelques anglophones ! Pas moyen d’avoir du silence.
Luis nous emmène maintenant, après plusieurs heures de route sur le sel, en un endroit où le Lac salé est couvert d’une fine couche d’eau.
– Bizarre : le 4×4 de Luis ne s’enfonce pas.
– Encore un moment très drôle : on s’arrête, on descend, on se mouille les pieds et les chaussures… et on essaie des photos originales avec reflets.
– Au retour, nous découvrons un camion embourbé dans le sel.. 😂
——-
Fin de l’enchantement : Luis nous ramène au petit aéroport, la nuit 🛫. Nous retournons à La Paz, le corps brûlé et les vêtements imprégnés par le sel… et plein de lumière dans la tête.
… même si des évènements, parfois proches, nous rappellent les ombres cachées…


Récit d'un unijambiste
sur le Chemin de Compostelle
106 jours de marche, à 2 Km/h
et 14 Km/jour sur 1540 Km...

- Difficultés et joies de la marche d'un handicapé physique -
Tome 1 : Voie du Puy (Édition Nicorazon)Tome 2 : Espagne (Éditions Lepère)
Ce contenu a été publié dans Voyages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *