Voyage en Bolivie (4)

Voyage en Bolivie (3)

La Paz. La ville est considérée, paraît-il, comme une des sept plus belles villes du Monde. La surprise est immense, quand, une fois descendu de l’Aéroport d’El Alto, à 4000 m, on descend brutalement en téléphérique que la ville.
Ensuite, à nous de l’apprivoiser un petit peu…

Voyage en Bolivie (5)

VéroNico en Bolivie (16 Octobre 2018)
HALLUCINANT : je viens (nous venons) d’avoir une des plus extraordinaires émotions de ma (notre) vie. L’ARRIVÉE sur LA PAZ, par le téléphérique 🚡. Explication :
——-
– Nous avons pris l’avion de Cochabamba à La Paz, en survolant la Cordillère des Andes et ses sommets à 6500 m 🏔. Nuages, on ne voit pas grand chose.
🛬 Arrivée sur l’aéroport d’El Alto à 4000 m, le plus haut du monde. Pression à peine 0,6 bar. Il paraît que les constructeurs d’avions viennent faire des essais ici, à cause des conditions du décollage (peu de portance).
Nous prenons un téléphérique qui survole El Alto, cette gigantesque banlieue d’un million d’habitants… C’est déjà impressionnant.
—– PUIS brusquement, surgit LA PAZ 🌟 L’immense cuvette couverte de toits, d’immeubles à perte de vue, de rues et de grouillement de vue… et des vallées qui s’enfuient derrière des falaises, et les montagnes enneigées au loin.
… Et nous qui arrivons par le haut, par cet extraordinaire téléphérique. Hallucinant, ai-je écrit.
PERSONNE ne peut résister, je pense, à une telle vision (faudrait vraiment être blasé !). Véro prétend que j’ai pleuré d’émotion… Ah, les femmes !
——-
Il y a de nombreuses lignes de téléphériques ici, à La Paz. S’il a réussi quelque chose, Evo Morales, c’est bien cela. Et d’autres nouvelles lignes sont en construction…
Nous en prenons d’autres, plus bas, pour aller chez Daniel et Elva, non sans nous arrêter pour manger en ville.
——–
La Paz est une ville incroyable : je comprends qu’elle soit classée parmi les 7 plus belles villes du Monde (voir Wikipédia)
Faut quand même surveiller son cœur 💓 et sa respiration. Le malaise est proche le premier jour. Il faut également prendre garde aux rayons UV.
– Il fait chaud le jour et froid la nuit 🌃.
Daniel et Elva ont un bel appartement centre ville, à 3350 m environ, au 6ème étage. La vue est superbe.
———
3 choses interdites le premier jour, à La Paz :
1. Trop manger
2. Boire de l’alcool
3. Faire l’amour
NicoVéro en Bolivie (17 Octobre 2018)
Journée à La Paz.
Promenade Centre Ville… et dans les téléphériques.
– Animation trépidante : nous circulons au milieu de la foule, des cholitas, cireurs de chaussures, vendeurs ambulants de glaces, de pâtisseries…, des multiples échoppes colorées, des minibus, taxis, voitures 🚕 : presque que des Toyotas. Il paraît que les Toyotas ont les seuls moteurs qui résistent à 4000 m d’altitude.
Curiosité : ce sont les « zèbres » : 🦄 une association de citoyens qui règlent la circulation, pour aider les piétons à marcher au milieu des véhicules…
– Il y a aussi quelques rues piétonnes où les touristes profitent des innombrables boutiques… où on trouve tout un tas de marchandises fabriquées sur El Alto (l’immense banlieue qui domine La Paz, à 4000m d’altitude) ou en Chine.
… Marchandises parfois insolites, comme ces objets destinés à des rites magiques 👹. On voit ici et là des familles autour d’un sorcier (j’ignore comment on les appelle) qui prévoit leur avenir ou invoque la Pachamama pour réussir des examens, etc.
Nous visitons l’Église San Francisco : très Espagnole. Tristesse de n’y voir aucune référence à la culture indienne.
Daniel nous entraîne à voir la ville à travers le réseau de téléphériques.
🚠🚡 Il y a 8 lignes et plusieurs en construction, avec des stations intermédiaires. Étonnant : comme un réseau de métro.
[Une des réussites d’Evo, reconnaissent les boliviens]
D’autres villes pourraient en prendre de la graine (Grenoble, par exemple !)
——-
Le soir, nous sommes allés manger dans la famille d’Elva. Pour ceux qui ont suivi notre aventure depuis le début, sachez que la Maman d’Elva, qui a été opérée la semaine passée, va mieux. Ces indiens des Andes sont décidément très robustes…
– Une famille indienne qui s’en sort bien : biologistes, dentistes, soignants, universitaires, etc.
PS. La Paz, la nuit, est aussi extraordinaire…
——-
Demain, nous nous envolons 🛫 pour Uyuni.

Ville d’El Alto

Résidence présidentielle à côté du pont 

Récit d'un unijambiste
sur le Chemin de Compostelle
106 jours de marche, à 2 Km/h
et 14 Km/jour sur 1540 Km...

- Difficultés et joies de la marche d'un handicapé physique -
Tome 1 : Voie du Puy (Édition Nicorazon)Tome 2 : Espagne (Éditions Lepère)
Ce contenu a été publié dans Voyages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *