ZimZum (Kabbale de Luria)

  • À la suite de plusieurs rencontres et relectures d’expériences, je propose de partager quelques lignes sur une des découvertes clés de mon parcours de vie spirituelle qui m’a aidé à voir selon une perspective plus large que le soi. Il s’agit de ce que les initiés appellent le « ZimZum » (ou Tsim Tsoum, selon les auteurs), intuition majeure du Kabbaliste juif Isaac Luria, et toutes les conséquences philosophiques et spirituelles d’une telle intuition. ZimZum ? Quel est ce mot bizarre ? Que fait-il dans un blog que tout le monde peut lire et commenter ? Voici quelques articles qui, je l’espère, éclaireront ceux qui sont intéressés. Pour la petite histoire, sachez que derrière l’apparence intellectuelle, il ne s’agit pas d’un bavardage spéculatif de plus, mais de vie, d’existence et de libération de soi.

Article 1 : introduction. Cliquer sur le Bethbeth-hebreu hébreu (comme Bereshit) à droite

Article 2 : ici, j’essaie d’expliquer le contexte de l’intuition mystique de Luria, et du ZimZum. C’est-à-dire le Judaïsme, les fondements de la Kabbale, la distinction entre religion mythique et religion historique, l’importance du symbole par rapport au concept… propos mêlés naturellement de quelques considérations personnelles. Certains développements peuvent sembler difficiles. Je renvoie à des sites internet pour ceux qui désirent un éclairage meilleur.
beth-hebreuJe rappelle que je ne suis pas juif (de religion j’entends) et que, par conséquent, je ne puis qu’être extérieur face à des pratiques et des méditations enracinées dans une tradition d’une richesse incomparable.

Article 3 : là, j’explique les circonstances qui ont permis l’extraordinaire renouveau spirituel de la Kabbale au XVIème Siècle. Persécutions et expulsion des juifs hors d’Espagne, au moment de la Reconquista. beth-hebreuPuis je m’arrête sur la personnalité d’Isaac Luria, ce visionnaire incomparable de la mystique juive… voire de la mystique tout court.

Article 4 : entrons avec prudence dans l’univers d’Isaac Luria, du Zimzum (le retrait originel de Dieu) et quelques autres symboles… assaisonnés à la sauce « Nicolas papillon ». beth-hebreuVision étonnante et questionnante, qui peut enthousiasmer un chercheur de vérité… mais qui demande de rester critique quant à leur interprétation.

Récit d'un unijambiste
sur le Chemin de Compostelle
106 jours de marche, à 2 Km/h
et 14 Km/jour sur 1540 Km...

- Difficultés et joies de la marche d'un handicapé physique -
Ce contenu a été publié dans Spiritualité-religion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.